Mauritius and France

Discours pour accueillir S. E. L’ambassadeur Jacques Maillard et Mme.
Marina Sala.
M. le Président et Lady Jugnauth, Mesdames et Messieurs,
Je vous remercie de tout coeur d’avoir accepte à diner avec nous pour
accueillir le nouvel Ambassadeur de France, M. Jacques Maillard et son
épouse, Marina Sala. Je voudrais d’abord, saluer notre Président et
Lady Jugnauth et leur dire la reconnaissance de notre Société pour
l’honneur qu’ils nous font ce soir, comme ils nous l’ont toujours fait.

M. MAILLARD, vous êtes né le 17 juillet 1952 et vous êtes Licence ès
lettres classiques, maîtrise de chinois, ancien élève de l’Ecole nationale
d’administration, promotion « Denis Diderot », 1986 et Conseiller des
Affaires étrangères hors classe.

Vous avez été, POUR NE MENTIONNER QU’EN PARTIE, tour a tour
– vice-consul à Hong Kong,
– deuxième secrétaire à Tokyo,
– premier secrétaire à Tokyo,
– directeur adjoint des Affaires économiques et financières, depuis
septembre et maintenant Ambassadeur chez nous.
– Vous parlez couramment l’Anglais, le Chinois, ALORS Tashe Siuen Sung Ni How Ma
– Indonésien Ybh Selamat Datang et le Japonais.
Vous avez l’honneur de représenter la France, a qui l’histoire du monde
doit beaucoup, avec qui nous avons une longue histoire d’amour, La
France qui nous a accompagne sur le chemin du développement et qui
a été un important bailleur de fonds. La France aujourd’hui est un pays
qui dispose du deuxième réseau diplomatique et consulaire au monde,
un pays qui a beaucoup apporté au monde et qui a encore beaucoup à
lui offrir ; un pays qui porte des valeurs devenues des références
universelles, et qui entend rester en première ligne du combat pour
faire reculer l’injustice, l’intolérance et la guerre ; un pays enfin qui
dispose d’atouts culturels, économiques et militaires, lui donnant la
capacité d’influer sur le cours des événements. Je voudrais vous
adresser M. l’Ambassadeur, un message d’amitié renouvelée et de
confiance de la Société ALIF à vous et à la France.
Vous serez, M. l’Ambassadeur, pendant les prochains mois, un
médiateur privilégie de la relation entre nos deux pays. Vous aurez à
décrypter les discours codes de nos dirigeants politiques et les meneurs
des ONGs. Nous comptons sur votre professionnalisme et votre capacité
d’analyse pour transmettre au Quai d’Orsay la version correcte de
l’information de nos citoyens. Votre mission dans ce pays ou nous
cultivons, avec la canne, des préjuges aussi, est difficile, mais nous
sommes surs que vous l’accomplirez avec rigueur. Nous souhaitons
aussi que vous veniez à la rencontre des forces sociales pour nous
apporter le dynamisme et de la modernité de la France.
Par votre présence ici, nous attendons à ce que vous concouriez à la
construction d’une Ile Maurice de demain. Nous devons tellement a la
France pour notre développement: le progrès de notre Industrie
touristique, de notre Zone Franche, de notre Education et j’en passe. La
France demeure pour nous une source inépuisable de touristes, un
marche porteur pour notre textile, une destination rêvée pour nos
étudiants sans oublier un havre au départ pour les refugies
économiques, aujourd’hui citoyens Français a part entière.
Dans notre souci de maintenir ce lien solide avec la France, nous avons
convie des membres en vue de la CCIFM qui comprendront notre
aspiration légitime et a qui nous demanderons amicalement de
continuer a jouer, sans baisser le bras, leur rôle de locomotive pour
l’épanouissement de Maurice. Par leur persévérance, et par conséquent
leur réussite a multiplier notre PNB, ils incarnent cette formidable
vitalité, cet esprit d’entreprise, cet optimisme farouche en dépit des
épreuves, cette foi dans l’avenir de Maurice qui sont la marque de l’âme
et du peuple Français. Par vos activités, Mesdames et Messieurs, vous
contribuerez aussi à l’établissement du bilinguisme et du biculturalisme,
qui sont pour nous une vraie richesse, un instrument du
désenclavement et une fenêtre ouverte sur le monde déjà favorise par
la réception de RFI et de France 24, surtout France 24 qui est une
bouffée d’air frais, qui, avec son objectivité fait pâlir les chaines qui
nous matraquent a longueur de journée avec leurs propagande.
Mesdames et Messieurs, au moment ou le monde semble perdre ses
repères et qui est dans une ère d’instabilité, de conflits d’un autre âge
nés de rivalités ethniques, et qu’à la porte de France se trouve
l’extrémisme religieux, une valeur lucide et généreuse doit éclairer
notre quotidien et notre avenir. Monsieur l’Ambassadeur, au risque de
casser certains codes, j’ai décidé de dire sans détour que nous
applaudissons l’inclusion des Musulmans, à l’instar de Dati, dans le
Gouvernement Sarcozy. C’est un signal fort que la France accepte sans
gêne sa pluralité et a une grandeur et une fraternité pour ne pas céder
à la fatalité de l’exclusion sociale.
Ouvrons une parenthèse pour dire notre peur, nous qui sommes
habitues au pragmatisme Chiraquien, a la prise de position de M.
Sarcozy au congres Américain, notamment son amitié pour George
Bush et sur la nucléarisation de l’Iran. Nous avons cette peur que le
Président Français ne prenne la place de Tony Blair et une position plus
extrême que celle des Etats Unis face a l”Iran. D’autre part, la France
perdrait son respect au Moyen Orient en cantonnant dans la position de
SON Ministre des Affaires Étrangères. Pour preuve, il y a la déclaration
très peu amicale du Ministre Algérien au quotidien Marocain lorsque M.
Sarcozy s’apprête a visiter le Maghreb. Pour imiter Nicolas Sarkozy, je
dirai nous voulons être votre ami, votre allié, votre partenaire. Mais
nous voulons être un ami debout, un allié indépendant, un partenaire
libre. Nous voudrons retenir cette partie du discours de Nicolas
Sarcozy: Avec des amis, on peut avoir des divergences, on peut avoir
des désaccords, on peut même avoir des disputes comme dans une
famille. Nous souhaitons la France retienne les néoconservateurs
Américains dans leur démarche de déstabiliser le monde.
Ce monde reste riche de progrès et d’espérances. Dans ce monde qui
court à toute vitesse, Maurice doit courir à la même vitesse. Alors nous
demandons à la France : Soyez à nos cotes comme vous avez toujours
été. Je le fais, cette demande, devant ce parterre des bâtisseurs de
Maurice moderne : devant le Président qui est le père de l’industrialisaon
de notre pays, devant son grand Argentier d’alors, Vishnu
Lutchmeenaraidoo que nous avons surnomme No Tax Buget Minister,
devant son Ministre Etienne Sinatambou qui est devenu collecteur, pas
d’objets d’Arts, mais de trophées, cette fois ci celui du meilleur Ministre du
ICT Afrique, devant les visionnaires tels Ameedee Darga qui est fait
membre du bureau du Comité pour le développement humain et la société
civile, de George Chung et autres Soodarsan Bhnjun. M. l’Ambassadeur,
nous disons a la France, prenez cet engagement, soyez notre ami pour
les mauvais jours qui se profilent a l’horizon. Envoyez nous vos meilleures
entreprises, Envoyez nous vos meilleurs cadres et investissez votre
argent ici pour que Maurice gagne le pari de son avenir.
Il y une place au soleil pour tout le monde. M. l’Ambassadeur, nous
vous réservons la votre ici et nous vous souhaitons une belle carrière,
une grande réussite et un agréable séjour chez nous. Vive l’amitié entre
la France et Maurice.

MESSAGE TO FRANCE ON HER NATIONAL DAY

Mardi prochain la France va célébrer sa fête nationale. Un dixième des résidents de ce grand pays peut revendiquer une ascendance outre-mérienne et nombreux étrangers voudraient devenir des nationaux français.
Le rayonnement de la France s’explique par ce qu’elle a légué au monde en prenant d’assaut la Bastille et en libérant les prisonniers. Cet acte symbolique a aussi libéré l’esprit de ses citoyens et inspire toute l’humanité. Ce serait utile en ce moment de consacrer une pensée spéciale et d’honorer ces paysans anonymes, ces témoins et ces acteurs qui ont sacrifié leurs vies pour nous apporter la liberté, l’égalité et la fraternité, des valeurs qui perdurent au-delà de leurs vies.
Ceux qui ont mis le feu aux poudres pour arrêter les dérives de la monarchie absolue, de la noblesse héréditaire et d’une église dogmatique étaient connus comme les Philosophes. Charles de Montesqiueu, Denis Diderot, Voltaire, Jean-Jacques Rousseau étaient tous les architectes, à travers leurs satires, poèmes, pamphlets, essais, contes philosophiques et autre Encyclopédie de faire de l’hexagone un épicentre de la pensée des Lumières.
La France devint aussi exportatrice de la pensée révolutionnaire et influença Emmanuel Kant en Allemagne, David Hume en Écosse, Cesare Beccaria en Italie et Benjamin Franklin et Thomas Jefferson dans les colonies britanniques d’Amérique. La collaboration entre penseurs propulsa l’art Français à un rôle international et la langue Française devint populaire dans les cours royales et la lingua franca des intellectuels.
La fête nationale française a vu le jour dans un siècle connu comme le siècle des Lumières qui donna naissance au cartésianisme ou la victoire de la Raison sur les Ténèbres. Ce siècle est marque par l’affaiblissement de la Cour comme centre de décision et un bouillonnement d’idées autour des salons, tels de ceux de Mme de Tencin, de Mme du Deffand et de Mme Geoffrin et le café Procope ou on réfléchissait sur la monarchie absolue, sur les dogmes religieux, la science, la littérature, la philosophie et la nécessité dune liberté éclairante et rayonnante.
Nous avons le devoir, nous qui jouissons des fruits des sacrifices consenties par ces hommes pour qui la liberté comptait plus que leurs vies que la grandeur de l’homme se mesure par la grandeur de la cause qu’il défend. Que notre génération fasse vivre les valeurs aux noms desquelles tant de sang a coule. Merci la France pour ce don.

=============================================================

A son Excellence, l’Ambassadeur de France.
14 Juillet, la prise de la Bastille, symbolise les 3 idéaux que la République Française lègue au monde : Liberté, Egalite et Fraternité. Ce symbole visionnaire est devenu la loi morale des nations. Il inspire les traités. Il donne l’espoir aux peuples. Il fonde l’action de tous ceux qui luttent pour la dignité de l’être humain.
Excellence, au moment ou la patrie de droits de l’homme se prépare pour célébrer la fête nationale, Alif Society veut féliciter cette France moderne, courageuse, cette France qui est, pour nous, la plus sûre des alliées, la plus solide des partenaires, la plus fidèle des amies. C’est donc cette France responsable, consciente de ses responsabilités internationales, se trouvant a la tète du FMI et de l’OMC, généreuse dans son aide au plus pauvres que nous saluons fraternellement et à laquelle nous voulons rendre ici hommage pour son engagement, en notre nom et au nom du peuple Mauricien.
Lorsque nous regardons l’histoire commune entre Maurice et la France, nous sentons un soulagement malgré, disons le sans langue de bois, le contentieux sur Tromelin. Comme Musulmans et amis de la France, nous voyons la résurgence du débat sur le port du voile islamique comme une tempête dans un verre d’eau. Nous disons franchement notre désaccord qui est normal entre amis et en démocratie. D’ailleurs, il n’y a pas de respect sans franchise.
La Musulmane voilée n’est pas plus prisonnière que l’Européenne qui peut choisir une des 32 ouvertures dans sa nouvelle robe, comme proposée par son arbitre du gout cet été, mais qui ne peut pas marcher confortablement, ou l’autre qui parade ses poitrines devant la camera de la TV. Les deux sont victimes de leurs sociétés, l’une de « l’obscurantiste », l’autre du « moderniste ». Sarkozy, le Robespierre du 21eme, doit relire Hegel. Ou est donc passe le système D français ? Pourquoi ne pas trouver ici la chance de combattre la récession et faire des sous ? Demandons a Pierre Cardin et les autres maisons de la haute couture de monnayer leur savoir-faire en produisant des voiles haut de gamme pour les millions de Musulmanes.
Maurice est dépositaire des idéaux de la révolution française ; a l’époque de l’Ile de France, nous avions deja des tables ovales et nous avions lance le premier journal francais hors de France. Nous avons préserve la langue et la loi françaises ; chaque jour, il y a 22,000 Français sur notre sol, 10,000 résidents et 12,000 visiteurs; la seule victoire navale française sur les Anglais est a Grand Port, en un mot nous sommes la France d’outre mer. Votre pays est la terre d’accueil de 50,000 Mauriciens, il est aussi parmi nos plus grands partenaires économiques et source d’investissement directe, première source de nos touristes, pourvoyeuse de la haute technologie: les Airbus, l’Orange a haut débit, parabole Maurice et Canal satellite. Et pourquoi pas d’Outre Mer télécom ?
Eh bien, Excellence, nous savons que la France est à notre cote et que son aide est acquise. Alors, continuons à booster nos relations
Il faut que dans deux ans, Verdun soit à moins de 30 minutes de Grand Baie par la nouvelle autoroute, Il faut que nos grandes villes soient reliées entre elles par des systèmes RER. Il faut que nous sécurisions notre avenir en donnant un essor au concept de MID en passant au vert avec la technologie de pointe proposée par le Professeur Joël de Rosnay. Nous vous proposons moins de discours, moins de déclarations de principe et des décisions. Nous avons besoin d’une Ile Maurice ou il fera bon vivre.
Allons-y maintenant !
Loin de moi de dire que c’est facile. Si c’était facile, cela aurait déjà été fait. Mais ne permettons pas a la politique de devenir une barrière infranchissable. Cela n’a pas de sens. Si nous avons autant d’acquis, c’est parce que nous n’avons pas voulu nous incliner devant la fatalité des enjeux politiques.
Le peuple Mauricien croit en cette France généreuse et nous vous tendons la main. Nous pouvons parier que la France nous tendra les siennes. Regardons l’avenir ensemble. Et nous sortirons victorieux avec la France a nos cotes.
Vive la France. Vive l’amitié France-Maurice.
Dawood Auleear,
7 Juillet 2009.